Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conséquences du manque de sommeil

RISQUES DU MANQUE DE SOMMEIL :

Le manque de sommeil influe sur le relationnel et sur le physique. Donc, a une influence importante au niveau du travail scolaire ou professionnel. 

IRRITABILITE : Intolérance à la frustration, ce qui entraine nombreux conflits pour de petites choses. 

ANXIETE : Pendant le sommeil paradoxal, le cerveau produit des rêves. Ce qui permet l’évacuation des différents stress de la journée. Le manque de sommeil augmente donc le stress et peut entrainer à moyen terme des états dépressifs. La simple gestion d’un imprévu peut devenir très stressante. Notre humeur va donc être altérée. Des sentiments de tristesse, de pessimisme et d’anxiété peuvent alors surgir sournoisement. Les privations de sommeil vont également favoriser et aggraver des états dépressifs. Ces premiers symptômes sont donc à prendre en compte car le stress lui-même va augmenter les troubles du sommeil. Un cercle vicieux peut alors s’installer. 

DECONCENTRATION : Diminue l’attention, la capacité de réflexion, diminue la concentration, la mémoire. La vigilance et l’attention diminuant, les temps de réactions s’allongent, augmentant les risques d’accidents En cours, difficultés à suivre, à apprendre. De nombreuses recherches ont démontré que le sommeil contribuait à la consolidation de nouveaux apprentissages. Pendant le sommeil, les informations enregistrées pendant la journée sont rejouées permettant leurs consolidations sur le long terme. La veille d’un examen, Il est donc conseillé de bien dormir afin de mieux mémoriser les informations acquises durant les révisions. Toutes ces capacités vont donc être altérées dans des conditions de privation de sommeil. Conséquence : décrochage scolaire, et sur du long terme perte de mémoire. 

HYPER-EMOTIVITE : sensibilité exacerbée. 

HYPERACTIVITE : agitation par compensation de l’épuisement. 

AFFAIBLISSEMENT PHYSIQUE :

1. Somnolence, insomnie, (Cercle vicieux : la fatigue augmente les difficultés d’endormissement, le corps et l’esprit travaillent toujours dans l’urgence, ce qui entraine une consommation d’énergie de plus en plus importante, et ainsi contribue à augmenter la fatigue et ainsi de suite. La mélatonine est fabriquée au cours du sommeil en absence de lumière et règle le cycle jour / nuit. La mélatonine est importante pour réguler les cycles biologiques du corps.

2. Avec le temps, la plupart des personnes ne pouvant profiter de suffisamment de sommeil régulier se sentent mal physiquement, mais ne peuvent attribuer leurs symptômes à aucune maladie sous-jacentes, et ne trouvent pas non plus de déclencheur à ce malaise. Les nausées, les vertiges matinaux, les troubles digestifs, les maux de tête, voire la migraine, et bien d’autres symptômes indiquent avec grande probabilité que le corps a besoin de sommeil. S’il n’obtient pas assez de temps pour récupérer, il répondra simplement plus sensiblement aux agressions extérieures et finira par s’assurer un malaise général. Un examen de santé chez le médecin ne va rien donner en général, car il n’existe pas de cause, de maladie physique. Mais entrainera une diminution des défenses immunitaires et ainsi favorisera les infections de tous genres. Fragilité accrue aux pathologies virales. Augmentation des maladies cardio-vasculaires et du diabète.

3. Le manque de sommeil peut perturber notre motricité. Il est souvent difficile de conserver le niveau de dextérité que nous avons habituellement après une bonne nuit de sommeil. Nos réflexes sont souvent diminués, affectant la rapidité et la précision de nos gestes. Des troubles de l’élocution peuvent également apparaitre, rendant la communication difficile.

4. Les problèmes de vision dus au manque de sommeil augmentent les chances de toutes sortes de mésaventures, comme les chutes, accidents de voiture ou accidents au travail. Selon la dette de sommeil, les mises au point visuelles peuvent être altérées. La détection des images périphériques deviennent de plus en plus difficiles. Il arrive parfois que des distorsions visuelles apparaissent voir même des hallucinations lors d’insomnies répétées.

5. Il a été montré par des études, qu’un manque de sommeil chez les enfants peut entraîner un retard de croissance. Chez l’enfant et l’adolescent, l’hormone de croissance est sécrétée pendant le sommeil. Ajoutons que cette hormone de croissance est fabriquée en l’absence de lumière. Grandir : voilà aussi à quoi sert le sommeil.

6. Vieillissement prématuré des cellules : Ainsi une bonne nuit de sommeil, nous permet d’avoir un tient plus frais ! D’ailleurs, il est recommandé avant de s’endormir d’utiliser une crème de nuit pour permettre une meilleure régénération des cellules.

OBESITE : le manque de sommeil lui-même stimule la sensation de faim. En effet, l’estomac va augmenter sa production de ghréline, une hormone qui stimule l’appétit. En parallèle, nos cellules graisseuses vont sécréter la leptine, hormone induisant la satiété, sécrétée de manière croissante au cours de la journée avec des pics au moment des repas et décroît au cours de la nuit. Elle favorise la sensibilité à l’insuline. Une privation chronique de sommeil va donc perturber la régulation de ces hormones et favoriser l’obésité et le risque de diabète de type 2. Des études ont montré que la privation de sommeil doublait les risques d’obésité. En définitive, bien dormir est un élément clé à prendre en compte si on veut perdre du poids. Sachant que le stress favorise la prise de poids : Pour maigrir, dormez plus er stressez moins !

Attention à la prise de boissons énergisantes, contenant caféine, taurine et glucose. Elles masquent un temps la fatigue, deviennent addictives et entrainent un « écroulement » physique et mental à l’arrêt de l’effet stimulant.

Tag(s) : #Hygiène de Vie SOMMEIL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :